Nous utilisons des cookies pour améliorer votre visite sur notre site Web. En navigant sur notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Notre politique en matière de cookies
Activez les cookies pour vous permettre une meilleure navigation sur notre site Web. Autoriser les cookies Notre politique en matière de cookies

Les formules vétérinaires d'Eukanuba ont été spécifiquement élaborées pour la prise en charge nutritionnelle des affections graves et de la convalescence des chiens et des chats et ne doivent leur être proposées que sur les conseils d'un vétérinaire.

Je comprends et je veux voir les Veterinary Diets Retourner aux produits

SOINS DES CHIOTS – EXERCICE PHYSIQUE ET SANTÉ DES ARTICULATIONS

En grandissant, votre chiot accroît sa force physique et se dépense donc de manière plus énergique. Chaque propriétaire de chien se doit de s'assurer que son animal effectue au moins une promenade par jour. Mais au moment de déloger votre vieux frisbee coincé derrière l'abri de jardin, ayez une pensée pour la santé des articulations de votre chiot.

Préservez la santé des articulations de votre chien à long terme.

Aller chercher la balle. Sauter par-dessus les troncs. Courir à toute allure. L'exercice physique des chiots en pleine croissance est ultra-énergique, ce qui sollicite davantage leurs articulations. Il est donc bon de se souvenir qu'un trop-plein d'exercice trop tôt, ne serait-ce que sauter lourdement pour descendre d'une voiture, peut être est source de problèmes d'articulations ultérieurement. En règle générale, comptez, pour les chiots, cinq minutes d'exercice physique par mois d'âge (pas plus de deux fois par jour), c'est-à-dire 15 minutes (pas plus de deux fois par jour) à trois mois, 20 minutes à quatre mois, etc. Une fois qu'ils ont terminé leur croissance, les chiens peuvent se dépenser davantage.

L'exercice physique contribue à maintenir la masse musculaire de votre chiot, mais ses quelque 321 os (contre 206 pour les humains) font de cette période de sa vie une question d'équilibre entre une bonne alimentation et une activité évoluant en intensité en fonction de son stade de développement. (Remarque à l'intention des propriétaires de chiens de grande race et de race géante : attendez que votre animal soit âgé de 24 mois avant de l'entraîner dans de longues marches sur terrains vallonnés.)

Essayez d'empêcher votre chien de courir à toute vitesse en descente, et sortez-le du coffre de votre voiture en le portant jusqu'à ce qu'il ait terminé sa croissance. Optez pour une alimentation Premium complète et équilibrée, dont la composition fait la part belle aux protéines de haute qualité, affiche des niveaux appropriés de calcium et intègre de la glucosamine et du sulfate de chondroïtine favorisant la santé des cartilages.

Les chiots de grande race présentent un risque plus élevé de développer des problèmes osseux. Pour que leur croissance suive un rythme plus adapté et qu'ils deviennent des chiens adultes en pleine santé, leur nourriture doit être moins riche en énergie, calcium et phosphore. Si votre chien boîte ou garde une patte pliée, consultez votre vétérinaire.

Faites-le courir.

Proposez à votre chien deux ou trois séances d'exercice physique quotidiennes. Si vous manquez de temps (et, soyons réalistes, avec trois promenades quotidiennes, ce serait normal), maximisez le trajet retour du parc grâce à un arsenal de jouets à lui lancer qui le feront courir. Frisbees et cordes feront l'affaire, mais une simple balle reste encore le meilleur choix.

Préférez à la balle de tennis, qui retiendra des saletés susceptibles de se coincer dans la gorge de votre chiot, une balle souple pour chiens dotée d'un orifice ou un ballon de foot dégonflé. Présentez-lui cet objet avec enthousiasme, et il ne devrait plus vouloir s'en séparer.

Ne lui jetez jamais de bâton. Les blessures de la gueule et de la gorge dues aux bâtons constituent l'une des causes de consultations chez le vétérinaire les plus courantes et peuvent être graves voire mortelles.

Lors des courses effrénées de votre chien, essayez de l'empêcher de se transformer en missile à tête chercheuse menaçant tout sur son passage, des joggers aux moutons. Gardez sur vous une laisse extensible, et tentez d'anticiper toute course-poursuite. Si vous vous trouvez dans une situation à risque ou que vous voyez ses oreilles se dresser en direction d'un autre animal ou d'une personne, mettez-lui immédiatement la laisse et tirez légèrement dessus en prononçant un « Non » ferme. Ne regardez pas votre chien ni l'objet de son attention. Continuez avec assurance en exprimant un « Allez ! » enjoué. Ne tirez pas excessivement sur la laisse, donnez un coup sec sur celle-ci, lancez vos ordres et détendez la laisse jusqu'à ce qu'il vous suive de bon gré.

Un rappel infaillible

Plus mature, plus curieux et plus assuré, votre chiot souhaite davantage d'indépendance. Vous trouverez ci-dessous des solutions pour qu'il ne fasse plus la sourde oreille quand il s'agit d'obéir.

  • Instaurez un ordre clair du type « Au pied » ou utilisez un sifflet. Prononcer le nom de votre chien est trop ambigu pour lui.
  • Ne punissez jamais votre chien lorsqu'il revient vers vous, même s'il a passé 10 minutes à renifler un tronc d'arbre avant d'obéir. Récompensez-le systématiquement. En lui offrant occasionnellement plusieurs friandises lorsqu'il vient immédiatement, vous monterez assurément dans son estime !
  • Pimentez vos balades grâce à ce jeu : lancez un morceau de croquette à votre chiot avant de commencer à courir. Lorsqu'il se rapproche de vous, félicitez-le frénétiquement et lancez-lui un autre morceau. Continuez jusqu'à ce que vous soyez à bout de souffle (ce qui, pour certains d'entre nous, peut arriver très rapidement).
  • Si vous n'appréciez pas de courir, mais que vous marchez parfois avec un ami, essayez cela : demandez à votre ami de tenir votre chien pendant que vous vous éloignez pour vous cacher derrière un arbre. Une fois votre chien relâché, employez votre ordre de rappel pour qu'il vous cherche. Une fois qu'il vous a trouvé, félicitez-le.

Conseils de dressage empruntés aux chiens de travail

À l'âge de huit mois, plus assuré et bénéficiant d'articulations renforcées, votre chien est apte à repousser ses limites. Inspirez-vous des compétences développées par les chiens de travail.

  • L'art du Schutzhund (qui signifie « chien de protection » en allemand), dans lequel le chien est totalement sous les ordres de son maître, comporte des épreuves d'obéissance et d'agilité. Ainsi, sauter par-dessus des troncs d'arbre et slalomer entre des poteaux pendant ses promenades est un moyen simple pour votre animal d'améliorer sa souplesse. Les petites races adorent traverser des cerceaux.
  • Les techniques peaufinées par les éducateurs de chiens d'assistance et chiens-guides peuvent venir compléter la liste des tours que vous pouvez enseigner à votre animal. En intérieur comme en extérieur, le clicker training est l'une des méthodes d'éducation les plus efficaces. Vous pouvez ainsi apprendre à votre chiot à aller chercher la télécommande, à trouver vos clés voire à fermer la porte de votre domicile. La voix est également très importante : les chiens répondent à un son plutôt qu'au mot lui-même. Les chiens sont prédisposés à répondre aux voix enjouées et stridentes car elles leur rappellent le gémissement de leur mère lorsqu'elle les récompensait pour leur bon comportement alors qu'ils étaient chiots. Les chiens de berger, notamment, obéissent à un sifflet qui imite le ton ou le rythme d'un ordre tel que « Au pied ». Dernier conseil : veillez à garder toujours le même ton de voix lorsque vous donnez un ordre à votre chien.
Restart your Product search?

Welkom bij EUKANUBA België / Bienvenue sur EUKANUBA Belgique